Smartphone, lunettes…quelle assurance pour les objets du quotidien ?

Publié par , le . Temps de lecture : 4 minutes.

On pense à assurer sa voiture, sa maison, sa santé, mais nos petits objets du quotidien, ceux qu’on a tout le temps dans la poche ou dans la main, dont on se sert tous les jours, sont-ils bien assurés ? Hyperassur fait le point sur la protection de « nos indispensables ».

Comment assurer son smartphone ou sa tablette ?

Rares sont les objets plus personnels qu’un téléphone mobile, rares sont ceux aussi que l’on utilise autant dans une journée. Et avec un prix toujours plus élevé par appareil, la question de sa protection se pose, notamment au moment de l’achat puisque l’opérateur de téléphonie propose systématiquement son assurance affinitaire.

Vivement critiqué par les associations de consommateurs (exclusions trop nombreuses), ce type de contrat s’est malgré tout amélioré dans la prise en charge des vols et de la casse, mais son prix demeure élevé : en moyenne de 10€ à 15€/mois pour un seul appareil obligatoirement acheté auprès du distributeur.

De leur côté, les assureurs ont développé leurs propres contrats concurrents qui, pour des cotisations équivalentes aux assurances des opérateurs, proposent généralement la couverture de plusieurs appareils en même temps (smartphone, tablette, ordinateur portable, appareil photo…) et achetés auprès de différents distributeurs.

Cela n’empêche pas le particulier d’avoir les mêmes interrogations sur ces contrats d’assureurs que sur ceux des opérateurs, car leurs conditions sont complexes :

  • Quels événements sont couverts (vol, casse, oxydation) et dans quelles mesures ? Exemples : Le vol doit-il obligatoirement se faire avec violence ? La casse doit-elle forcément être du fait d’un tiers ? Seul l’écran ou les autres parties du téléphone sont-ils couverts ?
  • Mon contrat impose-t-il une limite d’âge à l’appareil ?
  • Mon contrat impose-t-il une limite du nombre d’appareils protégés ?
  • Une franchise par sinistre est-elle prévue ? De même qu’un nombre maximum de sinistres par an ?
  • Un plafond d’indemnisation par an est-il prévu? De même qu’un plafond d’indemnisation par type d’appareil ?
  • Mon contrat prévoit-il un délai de carence après souscription ?
  • En cas de sinistre, l’appareil est-il réparé ou remplacé ? Si remplacé, est-ce à l’identique ou modèle équivalent? Par du neuf ou reconditionné ?
  • Les périphériques (carte SIM, accessoires) sont-ils protégés ?

 

Le conseil de Hyperassur.com

Les assurances spécifiques pour votre smartphone ou autres appareils multimédia sont souvent onéreuses au regard des prestations qu’elles apportent. Si vous comptez malgré tout y souscrire, compte tenu de la décote importante des appareils il se peut que la conserver au-delà d’un an ne soit pas pertinent.

Sachez par ailleurs que d’autres assurances peuvent protéger votre smartphone. Par exemple en cas de casse accidentelle par un tiers, la responsabilité civile de ce dernier pourra être déclenchée. De même que la plupart des contrats multirisques habitation proposent des prestations complémentaires qui protègent les appareils nomades dans le cadre des garanties vol, bris de glace et accidents électriques (foudre).

Comment protéger ses lunettes de vue ?

Vous avez accidentellement cassé vos lunettes ou vous les avez égarées ? Non seulement cela peut être handicapant mais le remplacement de cet objet plus qu’indispensable au quotidien risque de peser sur votre budget. Pourquoi ?

Parce que même en cas de casse, de perte ou de vol, le remboursement de nouvelles lunettes par la Sécurité sociale n’excèdera pas quelques dizaines d’euros au mieux, et en principe les complémentaires santé ne prennent en charge qu’un équipement tous les deux ans.

Si vous êtes maladroit ou tête en l’air, l’assurance proposée par votre opticien peut être une solution. Contre moins de 10 €/mois (parfois moins de 5 €) elle peut vous garantir une prise en charge en cas de perte, de casse ou de vol. Parfois, certaines prestations sont même offertes pendant quelques mois ou la première année en guise d’argument commercial. A noter qu’il en va de même pour les prothèses auditives que la plupart des distributeurs se proposent de couvrir par un service optionnel.

Mais comme toutes les assurances affinitaires, elles présentent généralement de nombreuses restrictions :

  • délai de carence après achat
  • plafond d’indemnisation annuel ou par sinistre
  • nombre limité de sinistres par an
  • franchise applicable par sinistre

Il conviendra également de vérifier les situations couvertes (vol ou perte ou casse ou toutes ?) et si l’ensemble des lunettes est protégé ou seulement les verres ?

 

Le conseil de Hyperassur.com

L’intérêt d’une assurance spécifique pour ses lunettes reste assez limité dans la mesure où d’autres contrats peuvent être déclenchés. C’est le cas de la responsabilité civile du tiers responsable si une personne casse accidentellement vos lunettes.

L’assurance scolaire de vos enfants offre très souvent des prises en charge pour les lunettes égarées ou brisées.
Enfin, une garantie des accidents de la vie (sous la forme d’un contrat à part entière ou en option d’un contrat habitation) propose elle aussi des prestations pour les équipements optiques et ce pour toute la famille.Dans tous les cas, ces contrats feront mention d’un nombre maximum de sinistres par an, d’un plafond d’indemnisation (annuel et/ou par sinistre) et imposeront le paiement d’une franchise.

Peut-on assurer d’autres objets personnels ?

 

Vos autres objets personnels (bijoux, montres, maroquinerie, vêtements…) ne sont pas sans protection.
Dans le cadre de la garantie vol de votre assurance habitation, s’ils disparaissent à votre domicile, ils peuvent être indemnisés à condition de pouvoir prouver leur existence (factures, photos, expertises) et que les garanties de votre contrat soient suffisantes. Autrement dit, vérifiez que les objets en votre possession ne sont pas exclus, notamment les objets de valeur, et que les indemnisations en cas de sinistre soient à la hauteur de leur valeur.

Si ces objets sont volés dans votre véhicule, ils peuvent bénéficier d’une prise en charge au titre de la garantie vol de votre contrat auto. Attention, il s’agit généralement d’une option « effets personnels » dans les contrats tous risques et là encore il convient de vérifier le type de bien couvert et le montant maximum d’indemnisation.

Enfin, il peut être question du vol ou de la perte de vos clés ou papiers d’identité. Dans ces situations aussi les assurances habitation proposent des prestations, ainsi que les cartes bancaires premium. Sans surprise, un plafond d’indemnisation et un nombre de sinistres par an seront précisés au contrat.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous