La garantie perte d’emploi en assurance de prêt

La garantie perte d’emploi d’une assurance crédit a pour objet de prendre le relais des cotisations de l’emprunteur si celui-ci doit traverser une période de chômage.
Son fonctionnement est soumis à de nombreuses conditions, focus avec Hyperassur.

Souscrire cette garantie


Que couvre la garantie perte d’emploi ?

La garantie pour les salariés

Pour un salarié, la garantie « perte d’emploi » couvre exclusivement son licenciement, à condition qu’il donne droit au versement d’allocations de chômage par Pôle emploi. La démission et la rupture conventionnelle ne sont donc pas couvertes par la garantie perte d’emploi de l’assurance emprunteur.

La garantie pour les indépendants

Concernant les travailleurs indépendants, l’assurance crédit couvre la perte d’activité professionnelle du chef d’entreprise en nom personnel ou du mandataire social. Mais il y a une autre condition … Il doit avoir souscrit une assurance chômage réservée aux dirigeants d’entreprise, lui permettant de toucher des indemnités.

Souscrire une assurance chômage

 

Bon à savoir

Pour beaucoup ce qu’on appelle communément l’ « assurance chômage » est une notion incomprise.
Il faut savoir que cette dernière correspond tout simplement à la garantie perte d’emploi, dans le cadre de la souscription à une assurance emprunteur.

Prise en charge & exclusions de la garantie perte d’emploi

La prise en charge dépend principalement des modalités prévues dans votre contrat et varie d’un assureur à l’autre. Généralement les échéances de remboursement de prêt ne sont pas totalement couvertes, elles sont prises en charge à hauteur de 30% à 80% de leur montant.

Le montant de l’indemnisation peut également être fixe, comme progressif. Par exemple, la prise en charge peut être à hauteur de 60% la première année, puis de 40% les vingt-quatre mois qui suivent pour terminer à 80% les six derniers mois.

En bref la garantie perte d’emploi de l’assurance emprunteur couvre un pourcentage de la quotité assurée.
Rappelons que la quotité est le pourcentage du capital emprunté, que l’assuré décide de protéger au moment de la souscription du contrat d’assurance.

Des délais d’indemnisation importants

Il faut savoir qu’un emprunteur devenu chômeur n’est pas couvert immédiatement. Un délai de carence est appliqué, généralement compris entre 6 et 12 mois selon les modalités de votre contrat. Durant cette période, votre assurance de prêt ne prendra pas en charge vos échéances mensuelles.

Or il existe aussi un délai de franchise d’une durée variable de 3 à 9 mois, au cours duquel votre compagnie d’assurance ne vous versera aucune prestation. Il prend acte à la date du licenciement ou dès votre première indemnisation par le Pôle emploi.

Attention aux plafonds !

Généralement les mensualités sont plafonnées à un certain montant, fixé à la souscription (2 000€ par mois par exemple). Par ailleurs, la période d’indemnisation est souvent limitée dans le temps, par exemple 18 mois de chômage indemnisé. Au-delà, l’assuré doit reprendre le remboursement de son crédit.

Suivez-nous