Les risques en assurance de prêt


L’assurance de prêt est un filet de sécurité pour la banque et l’emprunteur. Découvrez les risques couverts par ce type de contrat.

risques en assurance pret immobilier

L’ assurance de prêt immobilier est un filet de sécurité pour la banque et l’emprunteur. L’établissement de crédit doit en effet s’assurer qu’il percevra les échéances pendant toute la durée de l’emprunt. Toutefois, l’emprunteur peut s’exposer à des risques mettant en danger sa vie et donc le remboursement du prêt. Comment les compagnies d assurances évaluent-elles les risques en assurance prêt immobilier ? Quelles sont les conséquences sur le contrat d assurance emprunteur ?

Qu’est-ce qu’un risque aggravé en assurance de prêt ?

Contracter un crédit immobilier implique généralement la souscription d’une assurance emprunteur. Il arrive cependant que certains candidats aient du mal à trouver une assurance de prêt car ils présentent un risque aggravé.

Cela signifie qu’un événement (en l’occurrence, décès, invalidité ou incapacité de travail) a plus de chances de se réaliser pour cette personne que pour le reste de la population. Pour évaluer ce niveau de risques en assurance prêt immobilier, l’organisme s’appuie sur des données statistiques. Il étudie les risques sur 3 volets majeurs :

  • médical
  • professionnel
  • sportif

Le calcul du coût de l’assurance de prêt prend en compte d’autres critères comme l’âge de l’emprunteur ou le lieu de résidence.

Risque médical : comment assurer son prêt quand on est malade ?

Le risque médical influent fortement sur le contrat d’assurance. Présenter un risque aggravé de santé (antécédents médicaux, traitements, maladies, etc.) complique souvent la recherche d’une assurance de prêt.

Lors de votre demande d’adhésion, l’assureur évalue votre état en vous soumettant un questionnaire médical. En cas de problèmes de santé important, il peut vous demander des examens complémentaires, pour en savoir plus sur votre pathologie et donc les risques qui y sont liés. Suite à quoi l’organisme peut faire une proposition d’assurance, avec une surprime ou des exclusions de garanties, ou refuser de vous couvrir.

Assurer son prêt avec un risque aggravé de santé

  • La convention AERAS (s’ Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé a été conçue pour aider les personnes dans ce cas à réaliser leur projet immobilier.
  • Elle introduit notamment le droit à l’oubli et engagent le signataires à trouver des garanties alternatives en cas de refus d assurance.

Le risque médical concerne également les troubles psychiatriques tels que la dépression, la fatigue chronique ou le burn out. Dans tous les cas, soyez totalement honnêtes au moment de remplir votre questionnaire de santé. Mentir ou ne pas dévoiler certaines informations sciemment pourrait conduire à de graves ennuis comme la résiliation ou la nullité du contrat.

Risque professionnel : quelles conséquences sur l’assurance emprunteur ?

Certaines professions induisent une prise de risques plus importantes. Les personnes exerçant des métiers comme policier, militaire, guide de montagne, chauffeur ou pilote ont statistiquement plus de probabilités d’avoir un accident.

Nous recommandons aux emprunteurs ayant une profession jugée à risques de se tourner vers un courtier en assurance. Il existe en effet des assureurs spécialisés sur ce type de profils. En choisissant une délégation d assurance, la surprime ainsi que les exclusions seront limitées.

C’est donc l’assurance de bénéficier d’une bonne couverture tout en gardant le contrôle sur son budget.

Sports et loisirs à risques : faut-il les déclarer ?

Vous pratiquez un sport extrême de façon régulière ? Si vous souhaitez être couvert par l’assurance de prêt durant cette activité, vos cotisations seront plus élevées. La liste des sports et loisirs considérés à risques diffère d’un assureur à l’autre mais elle inclut notamment les sports nautiques, de montage, automobiles ou aériens.

Selon la nature et la gravité du risque, l’assureur peut appliquer une surprime ou exclure le sport des garanties.

Racheter les exclusions de garanties est également possible dans certains cas : à vous de juger si l’écart de prix en vaut la peine.

S’assurer avec un risque grâce à la délégation d’assurance

Depuis 2010, l’emprunteur est en droit de choisir l’organisme qui assurera son crédit immobilier (banque ou assureur externe). Opter pour un contrat d’assurance individuelle est judicieux si vous présentez un risque aggravé. Vous pouvez ainsi mettre en concurrence les contrats et trouver la couverture la plus adaptée à votre situation. Plusieurs lois existent pour vous permettre de décider librement, avant la signature du prêt ou au cours du crédit.

C’est aussi le moyen de faire de belles économies : de 6 500 à 15 000€ en moyenne (ACPR, 2018).

Enfin, dans certains cas, la délégation d’assurance est la seule solution pour assurer son prêt, la banque pouvant refuser de vous couvrir.

Changement de situation

  • Votre situation a évolué depuis votre adhésion ? Il est important de mentionner tout changement à votre assureur. Ce dernier adaptera ainsi la prise en charge au niveau de risques.
  • Par ailleurs, s’il refuse de vous assurer compte tenu des nouveaux risques, vous pouvez tout à fait changer d’assurance de prêt immobilier en cours d’emprunt.