Prises de sang, analyses et examens en laboratoire : quels remboursements ?

Afin de poser un diagnostic, le médecin peut vous prescrire une prise de sang ou des analyses en laboratoire. Le remboursement de l'Assurance Maladie varie selon l'acte réalisé et votre assurance santé complète la prise en charge.

En 2 min, trouvez la mutuelle faite pour vous.

  • Plus de 350 offres comparées
  • Réduisez le montant de vos cotisations
Devis gratuits

Dans le cadre du parcours de soins, le médecin peut vous prescrire une prise de sang ou des analyses biologiques afin de poser ou affiner son diagnostic. Et il est souvent difficile de savoir comment vont être pris en charge les frais occasionnés par ces examens. On vous explique tout sur les remboursements par la Sécurité sociale et votre assurance santé.

Prise de sang et analyse en laboratoire : que rembourse l’Assurance Maladie ?

L’ordonnance est nécessaire pour tout remboursement

Pour commencer, l’Assurance Maladie ne prend en charge vos examens (prise de sang, analyse en laboratoire…) que si votre médecin vous les a prescrits sur ordonnance. Ainsi, rien ne vous empêche de faire des analyses sanguines sans ordonnance. Mais, dans ce cas, vous ne percevrez aucun remboursement de l’Assurance Maladie ou de votre complémentaire santé.

Les différents taux de prise en charge

Par ailleurs, la Sécurité sociale fixe un tarif de convention. C’est-à-dire un tarif de référence, qui varie selon la nature de l’examen ou de l’acte réalisé. En règle générale, les laboratoires pratiquent rarement des dépassements sur les montants définis.

L’Assurance Maladie applique ensuite un taux de remboursement sur ce tarif, compris entre 60 et 100% :

  • Actes de biologie (ou actes en B) : 60%
  • Actes relevant de la cytopathologie ou de l’anatomie (ou actes en P) : 70%
  • Prélèvements effectués par un médecin, un chirurgien-dentiste ou une sage-femme : 70%
  • Examens pratiqués par un auxiliaire médical ou un directeur de laboratoire non médecin, ne nécessitant pas de geste médical ou d’infirmier : 60%
  • Examens de dépistage du VIH ou de l’hépatite C : 100% (gratuit)
  • Pour les femmes enceintes soumises à des examens réguliers, ou à partir du 6e mois de grossesse : 100% (gratuit)
  • Pour les malades bénéficiant de l’Allocation Longue Maladie (ALD), examens prescrits dans le cadre de l’affection concernée : 100% (gratuit)

Et une prise de sang à domicile ?

Il faut ajouter une indemnité forfaitaire de déplacement de 2,50€. L’Assurance Maladie ne proposera un remboursement que si votre médecin a indiqué de façon explicite la nécessité de l’acte à domicile. C’est le cas, par exemple, si votre état de santé ne vous permet pas de vous déplacer.

Sinon, l’Assurance Maladie peut prendre en charge les frais facturés (selon un barème défini) au titre d’indemnités kilométriques . On prend alors en compte des critères objectifs d’éloignement.

Remboursement d’une prise de sang et d’une analyse médicale : comment intervient l’assurance santé ?

Prise en charge à 100%

Les assurances santé remboursent correctement les frais de laboratoire. Le plus souvent, la part complémentaire couvre à 100 % la facture présentée.

De plus, si vous bénéficiez du tiers payant, vous n’aurez rien à débourser. Vous devrez simplement présenter votre carte vitale et votre carte d’assurance santé, porteuse de la mention LABO ou LARA.

Et pour les actes non remboursés par la Sécurité sociale ?

Certains examens de biologie médicale, même prescrits, ne font pas l’objet de remboursement par l’Assurance Maladie. On parle d’actes hors nomenclature. Il s’agit souvent d’examens qui réclament d’effectuer des recherches spécifiques sur le prélèvement pratiqué.

Dans ce cas, disposer d’une complémentaire santé efficace permet de limiter les frais. Concrètement, au moment de souscrire son contrat, l’assuré choisit une couverture plus ou moins étendue sur les postes suivants : optique, soins dentaires, hospitalisation et soins médicaux.

Ainsi, pour les analyses de laboratoire dites « hors nomenclature », vous bénéficiez d’un forfait annuel de remboursement, dont le montant varie en fonction du contrat.

    Si vous réalisez des examens non pris en charge par l’Assurance Maladie, votre complémentaire santé exigera tout de même une ordonnance pour vous rembourser.

Nos engagements