La garantie « invalidité permanente partielle » (IPP) en assurance emprunteur

Dans une assurance prêt immobilier il peut vous être proposé de souscrire à la garantie IPP (invalidité permanente partielle) en cas de maladie ou d’accident.
Découvrez dans quels cas elle peut s’avérer utile et comment la souscrire.

Souscrire cette garantie


Qu’est ce que la garantie invalidité permanente partielle ?

Pour une personne exerçant une activité professionnelle, l’invalidité permanente partielle correspond à une inaptitude à retravailler normalement après une maladie ou un accident. Toutefois contrairement à la garantie IPT (invalidité permanente totale) reprendre une activité aménagée est possible.

Lorsqu’un emprunteur a subi une maladie ou un accident, après consolidation de son état, il peut se retrouver dans l’impossibilité d’exercer sa profession dans les mêmes conditions qu’avant. S’il a opté pour une garantie qui couvre ce degré d’invalidité, l’assurance prêt peut l’aider à poursuivre le remboursement de son crédit.

Comment déterminer si l’emprunteur est en situation d’IPP ?

Sur l’échelle des taux d’invalidité, l’invalidité permanente partielle est considérée comme une invalidité de 1ère catégorie selon les critères de la Sécurité sociale.

  • Elle correspond à un taux d’incapacité physique et professionnelle comprise entre 33% et 66%, une fois la convalescence passée et la consolidation accomplie. C’est pourquoi elle est considérée comme permanente.

Souscrire une garantie IPP

Souvent négligée, cette garantie de l’assurance prêt immobilier est pourtant importante dans le cas de lourds handicaps par exemple … En étant incapable d’exercer son activité professionnelle à temps plein, le salarié peut se retrouver en difficulté financière.

Pour souscrire un contrat d’assurance emprunteur qui comprend la garantie IPP, nous vous conseillons alors de comparer les assurances emprunteurs directement sur notre site en renseignant vos besoins.
Vous pourrez faire votre choix parmi des contrats qui proposent la garantie invalidité permanente partielle.

a href= »https://comparateurs.hyperassur.com/app/v2/assurance-emprunteur?code=SEOHAADP&utm_source=ADP&utm_medium=SEO&utm_campaign=guide » rel= »nofollow » class= »button-primary arrow-right button »>Comparer les contrats

Bon à savoir

Les contrats d’assurance prévoient des barèmes que l’emprunteur peut consulter avant de souscrire la garantie invalidité permanente partielle. Par exemple, la perte d’une main droite pour un droitier : IPP de 40 à 50% selon la profession exercée.

La prise en charge au titre de la garantie IPP

La prise en charge de l’invalidité permanente partielle dépend du taux d’invalidité et de son évolution possible à la hausse ou à la baisse compte tenu de la situation.

Les indemnités d’IPP

Si l’assuré est reconnu en état d’invalidité permanente totale ou de perte totale et irréversible d’autonomie.
Dans ce cas ce sont les autres garanties qui entrent en vigueur : IPT si l’assuré l’a souscrite, PTIA puisqu’elle se trouve obligatoirement de tous les contrats d’assurance emprunteur.

Attention !

La garantie IPP cesse si l’assuré reprend une activité professionnelle à temps plein.
Quoi qu’il en soit, elle cesse définitivement au moment du passage de l’assuré à la retraite.

Les exclusions et les limites

L’IPP résulte de la pratique d’un métier à risques ou encore d’un loisir dangereux, ou bien d’un voyage dans une zone de guerre. Elle est donc généralement exclue de la garantie. C’est pourquoi avant de souscrire une garantie de ce genre, lisez bien les conditions prévues par le contrat d’assurance pour être sûr d’être couvert.
 

Le conseil d’expert de Hyperassur

Vérifiez également le délai de carence après la souscription du contrat et la franchise, c’est-à-dire la période sans indemnisation à partir de la constatation de l’invalidité. D’un contrat à l’autre, ces délais peuvent être différents, ce qui est un élément intéressant pour les comparer entre eux.

Comparer dès maintenant

Suivez-nous