Mutuelle auto-entrepreneur : laquelle choisir ?

Un auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur est une personne ayant créé une entreprise individuelle et bénéficiant, contrairement aux entreprises classiques, d’un régime juridique simplifié. En effet, ses formalités sociales et fiscales sont allégées, ce qui lui permet de bénéficier des mêmes droits d’Assurance Maladie qu’un salarié classique.

À savoir que le statut de micro-entrepreneur permet d’exercer une activité professionnelle à titre principal ou secondaire. Dans quels cas est-il nécessaire de souscrire une mutuelle auto-entrepreneur ? Comment choisir sa mutuelle TNS pour bénéficier d’une couverture santé optimale ?

Auto-entrepreneur et frais de santé : que couvre la Sécurité sociale ?

Depuis la suppression du Régime social des indépendants (RSI) en 2018, tous les travailleurs indépendants sont rattachés au régime général de la Sécurité Sociale.

De fait, la couverture sociale des micro-entrepreneurs est similaire à celle des salariés, ce qui signifie qu’ils bénéficient des mêmes taux de remboursement pour leurs frais de santé que les salariés classiques :

Une fois vos dépenses de santé remboursées par l’Assurance Maladie, votre reste à charge se décompose comme suit :

  • le ticket modérateur, soit la partie de vos dépenses de santé qui reste à votre charge après intervention de l’Assurance Maladie ;
  • les potentiels dépassements d’honoraires ;
  • la participation forfaitaire de 1€ (pour certaines consultations et examens médicaux).

Pourquoi souscrire une mutuelle micro-entrepreneur ?

Depuis 2016 et la mise en vigueur de la mutuelle d’entreprise obligatoire, les salariés du secteur privé bénéficient du contrat collectif santé souscrit par leur employeur.

Pour les personnes qui ne sont pas salariées, adhérer à un contrat de mutuelle santé n’est pas obligatoire : les micro-entrepreneurs n’ont donc pas à souscrire de couverture santé. Toutefois, il est vivement recommandé de souscrire un contrat adapté à vos besoins.

En effet, adhérer à une mutuelle auto-entrepreneur vous permet de :

  • compléter les remboursements de la Sécurité Sociale et de prendre en charge le ticket modérateur ;
  • bénéficier d’une meilleure prise en charge pour les soins spécifiques (soins dentaires, remboursement des lunettes de vue, etc.) ;
  • régler les potentiels dépassements d’honoraires, qui ne sont pas pris en charge par le régime obligatoire ;
  • offrir une couverture santé optimale à vos ayants droit (conjoint non salarié, enfants) en souscrivant une mutuelle famille.

Toutefois, il existe certaines situations où adhérer à un contrat de complémentaire santé auto-entrepreneur n’est pas nécessaire :

  • Votre conjoint(e) est salarié(e) et bénéficie de sa mutuelle d’entreprise, dont les garanties sont plus avantageuses qu’un contrat d’assurance santé individuel.
  • Vous exercez à la fois en tant qu’auto-entrepreneur et salarié(e) et continuez de bénéficier de votre mutuelle salarié. Gardez votre contrat de santé car celui-ci offre des avantages bien plus intéressants qu’un contrat indépendant.

Combien coûte une mutuelle santé auto entrepreneur ?

Un contrat de mutuelle individuel sera toujours plus cher qu’un contrat collectif pris en charge à 50% par l’entreprise. Cependant, il est possible de trouver de très bons contrats d’entrée de gamme avec des garanties solides autour de 30€.

Bien sûr, ces contrats ne seront pas adaptés à votre profil si vous ou vos ayants droit présentez des besoins spécifiques en matière de soins.

En effet, les contrats les plus complets avoisinent les 60-70 € mais proposent en général une prise en charge très complète pour vous et votre famille.

Une autre solution possible pour payer votre mutuelle auto-entrepreneur moins cher voire ne pas la payer du tout est de vous rattacher à la mutuelle entreprise de votre conjoint(e), si celui-ci ou celle-ci est salarié(e).

Envie de trouver rapidement la meilleure offre de mutuelle micro-entrepreneur ? Notre comparateur de mutuelle propose des devis gratuits sans engagement : faites une simulation pour obtenir votre étude comparative personnalisée.

Comparatif des mutuelles micro-entrepreneur

Pour trouver la meilleure offre de mutuelle auto-entrepreneur, il est judicieux d’utiliser un comparateur en ligne qui met en concurrence les différentes couvertures santé du marché. C’est aussi le meilleur moyen de trouver une mutuelle micro entrepreneur pas chère avec des garanties suffisantes pour vous.

Comparatif des prix des mutuelles auto-entrepreneur :

Mutuelle Consultations médicales Dentaire / Optique Hospitalisation Prix par mois
Identités Mutuelle 100%

Prothèses : 100%

Lunettes : jusqu'à 60€

100% 20,20€
Direct Assurance 100%

Prothèses : 125%

Lunettes : jusqu'à 200€

100% 33,16€
Aésio 125%

Prothèses : 150%

Lunettes : jusqu'à 200€

125% 43,46€
Miltis 125%

Prothèses : 200%

Lunettes : jusqu'à 250€

150% 47,07€
Selfassurance 215%

Prothèses : 250%

Lunettes : jusqu'à 275€

250% 66,58€

Quelle mutuelle choisir en tant qu’auto-entrepreneur ? Nos conseils

Avant de vous lancer dans vos recherches, prenez le temps de vous questionner sur vos besoins et éventuellement ceux de votre famille :

  • Avez-vous des pathologies nécessitant des soins réguliers ?
  • Quel type de professionnels de santé consultez-vous ? Pratiquent-ils des dépassements d’honoraires ?
  • À quelle fréquence consultez-vous des spécialistes ?

Prenez également le temps de calculer vos dépenses de santé annuelles pour déterminer votre reste à charge.

Prêtez attention aux garanties

Une mutuelle santé comprend les garanties suivantes :

  • le remboursement des consultations médicales, des frais de pharmacie ou des examens de laboratoire
  • les soins dentaires (visite chez le dentiste, prothèses dentaires…)
  • l’optique avec la prise en charge des lunettes et lentilles
  • la prise en charge des frais d’hospitalisation
  • la couverture des appareils auditifs

Une formule de base couvre au moins ces frais de santé à hauteur du ticket modérateur, ce qui convient tout à fait si vous êtes jeune, peu exposé(e) aux risques de santé et que vous suivez bien le parcours de soins coordonnés.

En revanche, des garanties plus étendues seront à souscrire si vous êtes plus âgé(e) et avez des besoins de santé spécifiques :

  • Remboursement partiel ou total des prestations non remboursées par l’Assurance Maladie (consultation d’un psychologue, orthodontie, pédicurie, etc.)
  • Prise en charge des médecines douces (ostéopathie, réflexologie, sophrologie)
  • Prestations d’assistance à domicile (aide ménagère, auxiliaire de vie, etc.)

Bien entendu, une offre plus complète implique des cotisations de mutuelle plus élevées pour être bien protégé(e).

Vérifiez les délais de remboursement

Au moment d’étudier les différents contrats qui vous sont proposés, vérifiez les délais de remboursement.

Ensuite, n’oubliez pas de prêter attention aux délais de carence, qui s’étendent sur une période de 1 à 3 mois. Durant ce laps de temps, vous payez vos cotisations d’assurance mais n’êtes pas ou peu couvert par votre complémentaire santé.

FAQ Mutuelle pour micro-entrepreneur

La complémentaire santé est obligatoire seulement pour les salariés du privé. Si vous êtes micro-entrepreneur à temps plein, vous n’êtes pas obligé de souscrire un contrat de santé, bien que ce soit fortement conseillé.

Les travailleurs indépendants peuvent déduire leurs cotisations de santé de leurs revenus. Toutefois, cet avantage fiscal ne s’applique pas aux auto-entrepreneurs car leur statut et leur régime sont différents. Vous ne pouvez donc pas profiter de la loi Madelin.

Utilisez un comparateur de mutuelle en ligne pour trouver l’offre au meilleur rapport qualité prix. Veillez à choisir le bon niveau de garanties : par exemple, si vous êtes en bonne santé et n’avez pas besoin de lunettes ou de soins dentaires onéreux, un contrat basique peut suffire.

C’est généralement en raison de la faiblesse de ses revenus que l’auto-entrepreneur bénéficie d’un régime social et fiscal spécifique, appelé régime du micro social simplifié. Le statut d’autoentrepreneur permet alors de démarrer une activité à un coût moindre qu’une entreprise traditionnelle. L’autoentrepreneur peut conserver, en parallèle, une activité salariée.

Publié par Emilie - Mis à jour le