Assurance auto : savoir lire entre les lignes du contrat

 

Contrat assurance auto

A priori un contrat d’assurance automobile est simple : il rembourse les dommages que le conducteur cause aux autres avec son véhicule.
Mais vous pouvez aussi avoir envie de souscrire d’autres garanties un peu plus complexes : bris de glaces, vols, incendie ou les dommages que vous pourriez subir vous ou votre véhicule.
Pour bien les choisir, il faut savoir lire entre les lignes.


Les éléments clés d’un contrat d’assurance

L’unique but d’un contrat d’assurance auto est d’assurer au plus juste les risques du conducteur et de son véhicule … ni plus ni moins. Alors pour trouver la meilleure formule d’assurance, il faut lire chaque garantie et examiner précisément ce qu’elle contient.

Les franchises

La franchise est une somme qui reste à votre charge, quelle que soit votre situation. Elle intervient en plus de votre prime d’assurance mensuelle lors d’un sinistre responsable ou sans tiers responsable identifié.

Les plafonds d’indemnisation

Le plafond d’indemnisation est le montant maximum versé par l’assurance lorsqu’une garantie est mise en application.

Les exclusions

Les exclusions sont les risques non couverts par le contrat, donc non indemnisés.
Pour certaines exclusions, c’est normal et vous les retrouverez dans tous les contrats.

 

Cependant, la clause des exclusions peut aussi comporter des éléments moins évidents. Par exemple, votre contrat prévoit une garantie assistance dépannage, mais ne fonctionne pas à moins de 50 km du domicile.

Négociez vos conditions

Sachez que le prix de la cotisation d’assurance est étroitement lié à tous ces petits détails. Par conséquent, si votre budget est un peu juste, vous pouvez négocier, par exemple, des franchises un plus élevées sur certaines garanties pour faire baisser le prix de la cotisation. Inversement, si vous voulez diminuer le montant d’une franchise, ou augmenter un plafond d’indemnisation ou encore limiter le nombre d’exclusions, vous devrez accepter une hausse de cotisation.

En finir avec les idées reçues sur les contrats d’assurance

La croyance populaire veut que l’assurance est utile dès lors qu’on n’en pas besoin et que les assureurs s’amusent à inventer des clauses pour éviter d’avoir à payer.

Nous ne sommes pas ici pour juger du bien fondé de telle ou telle exclusion, dont au passage chaque assureur est libre de fixer les limites, mais pour rétablir une vérité : tout est écrit noir sur blanc dans le contrat et notamment les conditions générales !

Délivré au moment de la signature, le contrat est certes un document plutôt long avec parfois une police de petite taille mais tout y est inscrit :

  • les garanties avec pour chacune la manière de les déclencher (les sinistres couverts et les conditions pré-requises) et la manière dont elle vont servir (dans quelle mesure elles vont indemniser l’assuré)
  • le montant maximum de l’indemnisation par type de sinistre, parfois aussi le montant minimum qui déclenche l’indemnisation
  • le montant des franchises par type de sinistre, le reste à payer en cas de sinistre
  • la liste des exclusions par type de sinistre, autrement dit les situations non couvertes

Le contrat évoque même la manière de le modifier, de le résilier, comment le montant de la prime peut évoluer, comment déclarer ses sinistres, les obligations de l’assureur et celles de l’assuré.
 

Le conseil d’expert de Hyperassur

Alors non (!), pour comprendre un contrat un contrat d’assurance il ne faut pas savoir lire entre les lignes, c’est un mythe, mais seulement savoir lire. Encore faut-il prendre le temps de le lire et éventuellement demander une révision de l’offre si l’on se rend compte que le contrat proposé ne couvre pas complètement ses usages.

Il est à noter que les contrats sont de plus en plus faciles à lire, que nous (comparateur d’assurance) vous aidons au quotidien à les comprendre et que seulement dans des cas rarissimes un refus d’indemnisation est motivé par une raison qui n’est pas inscrite dans le contrat.

Suivez-nous