Assurance jeune conducteur

Les assureurs le savent : les jeunes conducteurs (moins de 3 ans de permis) sont des cibles idéales pour la vente de produits d’assurance onéreux. L’inexpérience est perçue comme un facteur de risque que les assureurs automobiles facturent à prix d’or. Un budget important pour des jeunes conducteurs qui sont pour la plupart encore étudiants.
Alors comment réaliser des économies sur son assurance jeune conducteur ?

Assurance jeune conducteur : le prix de la liberté ?

Obtenir son permis, c’est souvent un événement : pouvoir se déplacer de manière autonome, prévoir des vacances entre amis… Le revers de la médaille prend souvent la forme d’une prime d’assurance élevée, surtout si l’on est étudiant !

  • Les assureurs se basent sur des statistiques. C’est un fait : selon l’association de prévention routière, un jeune conducteur a quatre fois plus de chances d’être tué sur la route qu’un automobiliste confirmé.

Un constat dramatique, qui nécessite d’autant plus de précautions, quand on sait que 4 % des véhicules impliqués dans un accident mortel ne sont pas assurés.

Qu’est-ce qui fait une bonne assurance jeune conducteur ?

En tant que jeune conducteur, il est important de souscrire à une assurance automobile qui convienne non seulement à votre usage de la route, mais également à votre aise au volant.

Voici les points qui nous paraissent particulièrement importants dans une assurance jeune conducteur :

Responsabilité civile
Responsabilité civile

La responsabilité civile est une clause obligatoire, elle est donc incluse dans tous les contrats d’assurance.

Défense pénale et recours
Défense pénale et recours

Cela permet à l’assuré de voir ses intérêts défendus dans l’éventualité de poursuites judiciaires suite à un accident.

Assistance 24h/24 7j/7
Assistance 24h/24 7j/7

Il est toujours bienvenu de pouvoir compter sur quelqu’un en cas de panne, a fortiori lorsqu’on est jeune conducteur.

Selon la récence et la gamme de votre véhicule, des garanties supplémentaires peuvent être utiles, comme celles couvrant :

  • les risques de tempêtes,
  • les attentats,
  • les catastrophes naturelles.

Comment économiser sur son assurance jeune conducteur ?

Quelles que soient les garanties que vous choisissez pour votre véhicule, les assureurs appliqueront systématiquement une surprime, si vous détenez le permis depuis moins de 3 ans.

  • Pourtant, des solutions existent pour réduire drastiquement la facture :

Conduite accompagnée
Conduite accompagnée

Dès 16 ans vous acquérez de l’expérience qui est valorisée par les assureurs.

Votre surprime n’excédera pas les 50% et si aucun accident n’intervient, les majorations de prime sont annulées dès la 2ème année.

Assurance des parents
Assurance des parents

Être assuré en tant que conducteur occasionnel sur le véhicule parental permet d’acquérir de l’expérience.

Ainsi, lorsque vous achèterez votre propre véhicule, vous paierez une prime d’assurance moins élevée.

Petite cylindrée
Cylindrée de couleur neutre

C’est triste, mais les voitures de couleur vive à la motorisation puissante sont mal perçues par les assureurs car le capital risque est plus élevé.

Pour vos débuts, optez pour un véhicule à la couleur neutre et peu puissant.

Assurance aux tiers
Assurance aux tiers

L’assurance au tiers est une formule peu coûteuse.

Attention néanmoins car seuls les préjudices causés à un tiers seront pris en charge, et pas ceux occasionnés sur votre personne ou votre véhicule.

 
Par ailleurs, pour éviter de souscrire une assurance trop élevée, vous pouvez également utiliser un comparateur d’assurances. C’est toujours une bonne idée, que ce soit dans le domaine de l’assurance ou autre !

  • Grâce à des outils comme le comparateur Hyperassur, vous passez en revue rapidement les offres d’assurance jeune conducteur parmi plus de 40 assureurs.

 

J’économise dès maintenant


Ce qu’il faut retenir…

Si l’on ne peut échapper à la facturation de surprimes lors de la souscription à son contrat d’assurance auto jeune conducteur, des solutions existent pour les minimiser.

Opter pour la conduite accompagnée n’est jamais une mauvaise idée, et permet de vous prémunir de majorations importantes lorsque, le permis en poche, vous vous rendrez chez l’assureur.

3 points clés :

  • Un jeune conducteur est un automobiliste ayant moins de 3 ans d’expérience ;
  • Dans tous les cas, des surprimes pouvant aller jusqu’à 100 % s’appliquent au contrat d’assurance ;
  • Opter pour la conduite accompagnée permet de réduire la majoration à 50 % la première année.

Nos guides sur l’assurance jeune conducteur

Prix de l’assurance, choix de la voiture, conduite accompagnée… Pour en savoir plus, consultez nos guides Hyperassur sur l’assurance jeune conducteur.



Nos guides Assurance Auto

Suivez-nous