Le risque médical en assurance de prêt

Tout un chacun présente forcément quelques risques de santé. C’est pourquoi l’assurance prêt immobilier prévoit un questionnaire de santé avant la souscription du contrat. Lorsque l’état de santé d’un emprunteur est plus préoccupant, le niveau de risques est plus élevé. Par conséquent, l’assurance de prêt en cas de maladie de l’emprunteur fait l’objet de garanties particulières.

J’assure mon prêt


Qu’appelle-t’on « risque médical » ?

Lorsqu’un emprunteur présente un risque médical supérieur à la normale, les accidents de santé peuvent être plus nombreux ou plus graves. On considère qu’un emprunteur est sujet à un risque médical lorsqu’il présente les pathologies suivantes :

  • Diabète
  • Hypertension
  • Maladie cardiovasculaire
  • Maladie chronique
  • Antécédents médicaux (greffe, cancer)
  • Obésité
  • Handicap

 
L’assureur du crédit immobilier doit alors adapter ses garanties, notamment garantie invalidité et décès puisqu’elles sont obligatoires. C’est là que la délégation d’assurance peut jouer un rôle.


L’évaluation du niveau de risque médical

Dès lors qu’un emprunteur déclare une état de santé défaillant sur son questionnaire médical, l’assureur doit en tenir compte pour faire face à un niveau de risques « aggravé », c’est-à-dire plus important que la normale. En effet, si l’assuré souffre, ou a souffert, d’une affection de longue de durée ou d’une maladie chronique, pour l’assureur, le risque est plus élevé de devoir prendre le relai des remboursements et de solder le crédit à la place de son client.


Comment trouver une assurance emprunteur avec un risque de santé ?

Lorsqu’un assuré déclare souffrir d’une pathologie, le niveau de cotisations et de garanties d’assurance de prêt doit être adapté, pour couvrir correctement l’assuré en cas de problème de santé. Toutes les options sont possibles :

  • Le risque est faible : l’assureur laisse le contrat au tarif standard.
  • Le risque est plus important : il augmente la cotisation d’assurance.
  • Le risque est encore plus important : il ajoute une majoration et peut exclure d’assurer certaines situations médicales et leurs suites.
  • Le risque vraiment très important : plutôt que de devoir appliquer des cotisations exorbitantes et toutes sortes d’exclusions de garanties, l’assureur préfère refuser le contrat.

 

Comparer les garanties

Que faire en cas de refus d’assurance de prêt ?

En cas de refus d’assurance, l’emprunteur peut demander l’application de la convention Aeras, qui prévoit un cadre sécurisé entre assureur de prêt immobilier et son assuré pour lui permettre d’accéder au crédit avec un risque aggravé de santé.

 

Les avantages de la délégation d’assurance

La délégation d’assurance permet de solliciter d’autres assureurs que celui proposé par l’établissement de crédit. L’objectif est de savoir si une autre compagnie d’assurance serait en mesure (en fonction d’un état de santé problématique) d’assurer le crédit immobilier. Evidemment, cette assurance de prêt devrait respecter l’équivalence de garanties c’est-à-dire avec des garanties satisfaisantes à un prix corrects.
Dans ce cas, l’état de santé de l’assuré ne sera plus une contrainte et l’établissement prêteur ne pourra pas refuser la délégation d’assurance.

Changer d’assurance

Suivez-nous