Vitre cassée sur une voiture : démarches et indemnisation de l’assurance

Jusqu'à 19 assureurs comparés : économisez jusqu'à 150 €* !

Votre voiture actuelle Une nouvelle voiture
Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

Peu importe sa taille et sa position, une fissure ou un impact sur votre vitre doit être réparé afin de limiter le risque d’accident. Mais pour pouvoir prétendre à une prise en charge de votre assurance auto, il s’agit d’abord de déterminer les circonstances du sinistre. Collision, acte de malveillance, catastrophe naturelle… Voici toutes les démarches à suivre pour être indemnisé en cas de vitre cassée sur une voiture.

Vitre cassée d’une voiture : quelles garanties entrent en jeu ?

En cas de vitre brisée, de pare-brise fissuré ou même de casse complète, plusieurs garanties auto peuvent vous permettre de bénéficier d’une indemnisation si l’assureur reconnaît le sinistre.

Garantie bris de glace

La garantie bris de glace vous permet d’être indemnisé en cas de vitre cassée, à condition que le sinistre soit exclusif. Cela signifie que votre véhicule ne doit avoir subi aucun dégât supplémentaire.

Dans la majorité des cas, cette option couvre les éléments vitrés suivants :

  • le pare brise avant
  • les vitres avant et arrière
  • la lunette arrière
  • les rétroviseurs latéraux

Garantie vol et vandalisme

La garantie vol couvre les dommages liés au vol ou à la tentative de vol du véhicule par effraction. Avec cette option, l’indemnisation peut être totale ou partielle selon les conditions prévues dans votre contrat auto.

Certains assureurs l’associent à la garantie vandalisme, qui permet de couvrir les risques de graffiti, rayures et autres actes de malveillance sur le véhicule.

Garantie catastrophe naturelle

Voiture inondée, arbre tombé sur votre véhicule… Un événement climatique grave tel qu’une tempête, une tornade ou une forte grêle peut causer de sérieux dommages sur votre véhicule. En cas de casse, il est possible de faire entrer la garantie catastrophe naturelle en jeu pour prendre en charge les réparations nécessaires.

Enfin, sachez que les garanties susmentionnées ne concernent que les contrats d’assurance au tiers étendu et tous risques. Aussi, il n’est pas possible d’y souscrire si vous avez opté pour un contrat au tiers.

Comparez les assurances auto

Pour trouver la formule d’assurance auto la plus adaptée à vos besoins mais aussi à votre budget, faites dès maintenant une simulation en ligne.

Je commence
Je commence
arrow

Comment déclarer une vitre cassée à son assurance auto ?

Un rétroviseur cassé, un pare-brise rayé ou encore la lunette-arrière brisée : dès lors que vous constatez un dégât plus ou moins important sur votre véhicule, n’hésitez pas à déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurance.

Bris de glace seul

Dans le cas d’un simple bris de glace, il convient de prendre des photos de la vitre brisée sous plusieurs angles afin de présenter des preuves à votre assureur.

Suite au constat des dommages, vous disposez de 5 jours pour déclarer le sinistre à votre assurance. Une fois l’accord de votre assureur obtenu, il vous incombe de faire réparer votre vitre auprès du professionnel de votre choix ou d’un garagiste partenaire.

Acte de vandalisme

On m’a cassé ma vitre de voiture, que faire ? C’est la question que se posent de nombreux assurés à la suite d’une tentative de vol par effraction.

Commencez par prendre des photos du sinistre à envoyer à votre assureur pour appuyer votre déclaration. Après votre dépôt de plainte, vous disposez ensuite de 2 jours ouvrés pour envoyer le récépissé à votre assurance.

Catastrophe naturelle

Lors d’une catastrophe climatique, le Journal Officiel publie un arrêté ministériel. Celui-ci fait office de preuve quant aux dégâts constatés sur votre véhicule.

Après parution de cette déclaration officielle, vous avez 10 jours pour prévenir votre assureur et joindre les photos des dommages à votre demande d’indemnisation.

Combien coûte la réparation d’une vitre cassée ?

Avant toute chose, sachez que la réparation d’une fissure de pare-brise est bien moins coûteuse que le remplacement de la vitre. Pour qu’un pare-brise soit réparé, il s’agit de remplir les conditions suivantes :

  • la fissure se situe hors du champ de vision du conducteur et mesure moins de 30 centimètres ;
  • l’impact est inférieur à 2,5 centimètres.

L’opération nécessite seulement un kit de polissage ou bien une injection de résine à réaliser chez un garagiste et ne prend que quelques minutes. Il vous sera facturé entre 50 et 100€.

Quant au remplacement du pare-brise cassé, celui-ci peut aller jusqu’à 500€ ou 1000€ en prenant en compte le prix de la pièce ainsi que les frais d’intervention du garagiste.

Bien évidemment, le coût de remplacement varie d’un spécialiste à l’autre, c’est pourquoi nous vous invitons à réaliser plusieurs devis et à éventuellement vous tourner vers une pièce d’occasion si cela est possible.

En cas de vitre cassée sur la voiture, y a-t-il une franchise à payer ?

Tout dépend du contrat d’assurance auto souscrit mais la plupart du temps, la garantie bris de glace s’accompagne d’une franchise auto.

Cela signifie que si certains éléments vitrés de votre voiture sont endommagés, alors une partie des frais de réparation – voire de remplacement – ne vous est pas remboursée par votre assureur.

Bien entendu, le montant de la franchise auto est précisé sur votre contrat d’assurance. Vous pouvez donc vous y référer à n’importe quel moment pour y trouver l’information.

Quel est l’impact de ce sinistre auto sur le bonus-malus ?

La déclaration d’un bris de glace seul n’a normalement aucun impact sur votre coefficient réduction-majoration. En effet, seuls les sinistres dont vous êtes responsable sont pris en considération dans le calcul de votre bonus-malus.

Néanmoins, si le bris de glace est associé à un autre sinistre comme la destruction partielle ou totale du véhicule ou même un vol, alors il peut être recatégorisé par votre assureur. De fait, votre bonus-malus peut s’en trouver impacté.

Dans le cas où le bris de glace survient au cours d’un accident dont vous êtes considéré comme responsable ou partiellement responsable, votre assureur est également en droit de vous appliquer un malus.

De plus, des sinistres bris de glace trop fréquents peuvent mener votre assureur à augmenter les cotisations d’assurance voire à résilier votre contrat de manière unilatérale.

Auquel cas, il vous faudra vous assurer de nouveau auprès d’une compagnie spécialisée dans les conducteurs malussés et résiliés.

Mise à jour le
Damien Ruliere est l'auteur de cette page

D’abord journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance.