Sous-location : les Français sont encore méfiants

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La start-up SmartRenting propose un service de prise en charge de sous-location permettant ainsi aux locataires de partir en vacances et de louer le logement pour la durée de l’absence, en gérant également la maintenance. Une solution qui existe depuis 2015 et qui s’applique en toute légalité, par l’application de la loi Alur.

Créée à Paris et installée à Lyon depuis le 1er avril 2017, la start-up SmartRenting propose une offre qui permet aux locataires de sous-louer leur logement le temps de leurs vacances et d’en récupérer le loyer sans aucun autre frais à payer. Le principe est simple : contre l’accord écrit du propriétaire, la start-up gère la sous-location du logement et reverse le loyer au locataire absent (à concurrence du loyer réel). Ce service gratuit reste rentable dans la mesure où l’entreprise loue le logement à la nuitée en utilisant les plateformes de réservation standard.

Actuellement, SmartRenting gère environ 15 logements sur Lyon, répondant à trois critères qui sont le loyer, l’emplacement ainsi que le type d’appartement. L’entrepreneur de SmartRenting prend soin de choisir des appartements qui correspondent à tous ces critères, avec une préférence pour des biens atypiques. Après Paris et Lyon, SmartRenting vise d’autres grandes villes (environ une demi-douzaine d’ici 2018) dont Bordeaux.

Une solution avantageuse et légale pour des absences ponctuelles

Avec la sous-location, le locataire bénéficie d’une solution rentable pour le paiement de son loyer, à condition que son propriétaire soit informé et que les absences ne soient pas trop prolongées. En effet, de plus en plus de propriétaires préfèrent généralement une situation de co-location, pour préserver leurs intérêts en inscrivant une clause d’indivisibilité du loyer et impliquant que les co-locataires soient solidairement responsables du paiement.

Mais la sous-location reste légale et avantageuse pour un locataire qui s’absente de façon ponctuelle. Dans ce cas, il est nécessaire d’obtenir l’accord écrit du propriétaire selon le Code Civil, avec la possibilité pour les protagonistes d’inscrire des modalités spécifiques. Avec sa solution de sous-location, SmartRenting répond à un besoin précis qui concerne essentiellement les étudiants devant s’absenter de leur logement dans le cadre de leur cursus. Ce service gratuit permet ainsi de conserver le logement tout en récupérant le coût partiel ou total du loyer dû pendant l’absence.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous